Aller au contenu principal

"What’s wrong with the right people ? » - Résidence de recherche musicale

Confinews #8

Publié le 03/03/2021

Cette résidence de recherche musicale portée par Avant-Post et accueillie au Grand Mix a réuni Olivier Desmulliez (Temps Calme) et Louise Ehkirch (ESMD). 

À partir de compositions d’Olivier Desmulliez inspirées du roman de Jack Black « You can’t win », cette rencontre artistique inédite a permis à ces deux musiciens d'échanger et d'expérimenter autour de leurs pratiques respectives.

Benjamin, tu as créé Avant-Post en 2020, c’est donc tout à fait récent, quelles ont été les premières rencontres créatives du projet?

Benjamin : Les premières pistes de collaboration ont eu lieu à l’Aéronef en juillet. L’idée étant de prendre des musiciens aguerris et de confronter des jeunes musiciens en formation à un processus de recherche et d’expérimentation, on avait testé la formule avec Jean-Bernard Hoste et Virgile Guiost dans le cadre d’un épisode pilote de la série “Avant-Post”.
Puis, on devait lancer officiellement le projet à l’Aéro en novembre en première partie de Thurston Moore, avec Red et Claudine de Dear Deer mais cela n’a pas pu avoir lieu en raison du contexte sanitaire. Je me suis également servi d’Avant-Post pour relancer mon projet Overlow.
 

 

Comment choisis-tu les artistes avec qui tu as envie de travailler?

Benjamin : Comme nous sommes au début de l’aventure, je travaille avec des gens de mon réseau surtout. Cela fait longtemps que j’ai repéré des musiciens qui seraient susceptibles de s’engager dans cette expérience. De plus, j’interviens à l’ESMD et je rencontre donc régulièrement des étudiants qui sont en formation donc l’idée est de débuter avec ce réseau de personnes et ensuite de l’élargir.

Quel est le point de départ de la collaboration entre Louise et Olivier?

Olivier :  C’est la proposition de Benjamin, qui nous a repéré et qui a ensuite organisé la rencontre.

Benjamin : Oui, je savais qu’Olivier voulait tester quelque chose en solo. Sans vouloir produire son album solo en tant que tel, mais plutôt en restant dans une idée de recherche et d'expérimentation, je trouvais intéressant d’associer quelqu’un qui pourrait lui apporter par sa pratique (Louise fait du piano et du saxophone et vient d’un cursus classique), quelque chose de différent. Il y a un aller retour dans leur façon de travailler et pour deux personnalités artistiques c’est une ouverture très intéressante.

Et donc, vous ne vous connaissiez pas du tout? 

Louise et Olivier : Absolument pas !

Olivier : On s’est vu une semaine avant le début de la résidence pendant ¾ d’heure pour se présenter. Il y a eu un petit travail en amont. J’ai proposé des morceaux qui ne sont pas terminés à Louise ce qui nous a permis de débuter cette collaboration.

 

 

Vous répétez depuis 3 jours au club du Grand Mix, quel premier bilan pouvez-vous tirer de cette phase de résidence?

Olivier : On se connaît déjà un peu mieux musicalement et humainement. On continue de tester les choses avec le regard extérieur de Benjamin. Après, cela aurait pu durer deux semaines sans problème.

Louise : Comme on n’a pas d’échéance, on peut se permettre de prendre le temps et de laisser la création se faire. On peut essayer, tenter, voir ce qui marche et ce qui ne marche pas. J’essaye d’apporter des choses différentes à Olivier.

Est ce qu’une représentation publique est prévue?

Benjamin : Si ça se concrétise dans quelques mois tant mieux, mais ça ne sera pas forcément dans le cadre d’Avant-Post. On est surtout là pour lancer des pistes, poser des jalons, mais sans objectif précis à court terme.

Olivier : Je suis dans la phase expérimentale de mon projet, donc c’est encore flou même si les choses se construisent dans ma tête.

Louise : Je découvre un peu d’autres musiques que le classique et le jazz, je découvre les synthés par exemple, donc c’est déjà une super opportunité pour moi.

Structure créée en 2020 pour soutenir des projets de création et de recherches artistiques dans le domaine des musiques actuelles, Avant-Post propose une vision inédite des musiques actuelles en orchestrant des rencontres créatives d’un genre nouveau. Programmés dans des lieux partenaires, ses concerts se veulent à la fois riches en exploration artistique et en convivialité festive. Fort de son expérience transverse de la création musicale, Benjamin Collier impulse et pilote ces rendez-vous qui établissent des passerelles entre artistes confirmés, musiciens locaux, élèves des Conservatoires et étudiants de l’enseignement supérieur. Objectif: chahuter la création musicale trop souvent perçue comme hermétique.

Avant-Post est financé par le ministère de la Culture, la région Hauts-De-France et la Ville de Lille.