Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Quand les corps continuent de raisonner et danser.

 

Pendant 4 jours, la musicienne Léna Deluxe, et la danseuse Juliana Béjaud sont venues mettre en mouvement et en musique les corps des personnes en EHPAD et au service de soins de suite et de réadaptation du Centre Hospitalier de Wattrelos.

 4 journées intenses durant lesquelles Juliana et Léna ont exploré, avec les participants, un univers sonore par le biais du corps, du toucher, dans un mouvement perpétuel. Un projet qui a presque arrêté le temps, où le geste a rencontré  la voix dans un équilibre fragile et fort à la fois.

Que cela soit à l'EPHAD, en service de vie alzheimer ou en soins de suite, le rapport aux autres a été travaillé, les instruments ont été expérimentés, et le travail du corps s'est fait en musique, toujours dans une bienveillance ambiante. 

Beaucoup d'émotions, pour nous, les artistes, le personnel soignant, et surtout, pour les participants et participantes. 

Léna Deluxe et Juliana ont pris le temps, parfois en musique, en mouvement, de réinterroger la place des corps dans des contextes précis, de les réécouter.  

Elles ont également pris le temps d'échanger avec certains sur leur vie au sein des bâtiments. Parfois, ces discussions étaient interrompues pour un air de guitare, une danse, quelques larmes, ou encore des expérimentations sur xylophone...

Quatre matinées, quatre après-midi, qui ont demandé de l'énergie, de l'écoute, de la créativité.

Des larmes ont coulé, des mains ont été liées, des rires ont fusé. De très beaux moments, parfois difficiles, mais toujours dans le respect de l'autre. 

 

Projet Culture-Santé financé par la DRAC et l’ARS Hauts-de-France et porté par Le Gymnase, le Grand Mix et le Centre Hospitalier de Wattrelos.