Partager
Save the date

VEN 15 déc 2017 - 20H30

MusicVideoArt 2017 au Fresnoy

Alex Augier (live) + Ryoichi Kurokawa & Novi_Sad

Hors les murs
Organisateur : MusicVideoArt 2017 - Soirée Live AV / Performance Audiovisuelle
Le Fresnoy

ALEX AUGIER LIVE MODULAR AV

Live Modular AV est une performance audiovisuelle où l’esthétique globale fluctue entre le minimalisme numérique et l’organicité numérique. L’écran est divisé en 4 sections et constitue chacune une source de diffusion audiovisuelle (spatialisation audiovisuelle gauche-droite). Le synthétiseur modulaire replace le musicien au cœur de la proposition et rend l’expérience organique la plus «live» possible.
La relation entre l’interprétation musicale et le rendu visuel, entre l’homme et la machine, est sans équivoque.

Live Modular AV est produit par Alex Augier Studio (Paris, FR) et a été créé lors du Transient Festival 2016 (Cabaret Sauvage, Paris, FR).

RYOICHI KUROKAWA & NOVI_SAD projection de "SIRENS"

Ryoichi Kurokawa & Novi_sad collaborent pour créer Sirens, un ensemble impressionnant de cinq pièces audiovisuelles qui explorent l'esthétique des données. Sirens est une collection de formations visuelles rendues numériquement et de compositions sonores, dont l'intensité fluctue en fonction du déroulement du ralentissement économique. En lien avec le sort des marchés mondiaux, plus l'économie échoue (comme représentée par les données et les indices), plus les sons et les séquences visuelles couplés deviennent développés et complexes. Toute désintégration des fortunes financières conduit directement à l'émergence d'une plus grande énergie créatrice dans un «bras de fer» inversé. Sirens élucide la relation entre la visualisation générative et les pratiques cinématographiques, car cette œuvre vidéo générée par ordinateur transforme notre compréhension de la relation entre l'image en mouvement, les données et la cinématique. En immergeant le spectateur dans un paysage audiovisuel et narratif, l'œuvre accentue la performativité des processus, qu'ils soient «technologiques» ou «naturels». Le titre de l'œuvre est inspiré par les créatures mythologiques grecques qui séduisent et attirent dangereusement les marins vers le rivage, comme une métaphore de la ferveur du marché conduisant à l'effondrement économique.