Développement durable

Mangeons local à Tourcoing !

Publié le 08/11/2019

Nous sommes très heureux de vous annoncer que les meilleurs produits paysans de la région (re)débarquent au Grand Mix !

Pour la première, le mercredi 13 novembre, on prévoit des p'tites réjouissances, à partir de 17h30 :) Vos producteurs & artisans ont prévu de vous régaler !

Tous les mercredis, vous allez pouvoir retirer les p'tites merveilles des producteurs & artisans locaux, commandées préalablement sur LeCourtCircuit.fr !

Comme d'habitude rien de plus simple :
> Rendez-vous sur : https://lecourtcircuit.fr/legrandmix

Les après-midis durables au Club

Publié le 18/10/2019

Chaleureux, grand et ouvert à tous, le Club-Restaurant-Café du Grand Mix est le lieu idéal pour organiser des ateliers de sensibilisation au Développement Durable !

Dès cet automne, nous proposons divers ateliers pour apprendre certaines techniques durables :

- Comprendre et réduire le gaspillage alimentaire

Mercredi 30 octobre de 16h30 à 18h30 - en partenariat avec Komposto, dans le cadre de DEMO

Au travers de cet atelier, les participants pourront:
- appréhender le cycle de vie d’un produit alimentaire et le gaspillage produit à chaque étape
- identifier les bonnes pratiques pour apprendre à réduire et supprimer le gaspillage alimentaire en cuisine,
- échanger et tester des astuces pour utiliser les restes de légumes et de repas.

Komposto est une jeune association créée en 2018 avec la vocation de participer au mouvement de la réduction des déchets sur le territoire de la métropole lilloise.

 

- Furoshiki

Mercredi 20 novembre à 16h30 (complet) et à 18h - en collaboration avec la Ville de Tourcoing et Les Herbes Folles

Technique japonaise de pliage de tissu pour l’emballage de cadeaux et le transport d’objets.

 

- Formation sur les risques auditifs

Samedi 30 novembre de 16h à 19h - par l'ARA et Alb

Nos oreilles sont sur-sollicitées au quotidien et nous nous exposons régulièrement à des risques auditifs, sans en avoir toujours conscience. Cette formation abordera des solutions afin de les éviter.

Renseignements et inscriptions:
06 77 41 49 49 ou maeva@legrandmix.com

 

2018 au Grand Mix en chiffres et en lettres

Publié le 14/05/2019

L'association La Passerelle, entité administrative derrière le Grand Mix, édite chaque année un rapport de ses activités qu'elle présente lors de son Assemblée Générale, temps fort de la vie de toute association. 

Voici donc, les chiffres (et les lettres) principaux de l'année 2018 pour le Grand Mix ! 

Le Grand Mix des hommes et des femmes

Publié le 05/02/2019

Une étude menée par le cabinet GECE dans le cadre du projet DEMO nous apprenait que le public du Grand Mix était composé, en 2017, de 56% de femmes. La même année, sur les 539 musiciens ayant foulé notre scène, seuls 14% étaient des musiciennes… Ces chiffres accablants le sont plus encore pour l’année 2018 (marquée par une diminution de l’activité et des concerts hors-les-murs) : 25 femmes seulement parmi 233 musiciens, soit une proportion de 12%.

Ce constat, fréquent dans les musiques actuelles, touche également les équipes techniques et administratives. Début 2019, l’équipe permanente du Grand Mix est constituée de 14 personnes dont 9 hommes et 5 femmes, et les postes occupées par nos collègues femmes symbolisent le déséquilibre à l’œuvre dans toutes les couches de la société. Au Grand Mix comme dans de nombreuses structures culturelles, on dit Monsieur le Directeur mais Madame la Comptable. L’administration est la responsabilité d’un homme et l’action culturelle la charge d’une femme. Pour compléter le cliché, la cuisine du Grand Mix est gérée par une femme et le bar par un homme. Le Conseil d’Administration du Grand Mix n’est pas exclu de ce constat, avec 10 administrateurs pour 6 administratrices, tandis que l’équipe bénévole est elle, en majorité féminine.

 

La Grande Mixité

 

Même si cela n’est pas le produit d’un recrutement tendancieux ou d’un faible pour les artistes masculins, cela doit nous alerter sur la place des femmes dans un secteur d’activités porteur de valeurs et qui à ce titre devrait être exemplaire.

Grâce au travail d’associations comme le mouvement national HF ou Loud’Her plus localement, qui alertent sur la présence et la visibilité des femmes dans les arts et la culture, de plus en plus d’acteurs culturels réorientent leur projet en y inscrivant la parité comme une valeur fondamentale.

Cet enjeu est également l’une des priorités du Ministère de la Culture, qui s’est doté en août 2018 d’une “haut fonctionnaire à l'égalité, la diversité et la prévention des discriminations” en la personne d’Agnès Saal et qui, en collaboration avec la Fédélima (Fédération des Lieux de Musiques Actuelles) s’est engagé à réclamer des données concernant la parité auprès des structures qu’il finance.

Fidèle à son engagement pour le Développement Durable et à son égard pour les enjeux sociaux et à la lumière de ce constat frappant, le Grand Mix souhaite s’approprier cette exigence et adopter une politique volontariste sur la question de la place des femmes pour infléchir cette tendance.

  • En 2016, seulement 10% des scènes de musiques actuelles étaient dirigées par des femmes.
  • Parmi les compositeurs inscrits à la SACEM en 2015, 8% seulement étaient des compositrices.
  • Entre 1984 et 2016, seules 4 femmes sur 48 lauréats ont remporté la Victoire de la Musique du meilleur album.

On a calculé l'empreinte carbone du Grand Mix

Publié le 14/09/2018

En 2017, le Grand Mix a collecté des données sur toutes ses activités (concerts, actions culturelles, accompagnement d’artistes) pour évaluer son impact environnemental global et calculer son empreinte carbone.

Afin d’obtenir le tableau le plus exhaustif possible, les factures des fournisseurs d’énergie ont été épluchées, les déplacements des équipes, des artistes et du public ont été mesurés, les déchets pesés, ainsi que toute la politique de consommation analysée, tant pour la vie quotidienne des bureaux que pour les temps d’exploitation de la salle (concerts, résidences…). Cet ambitieux travail d’auto-évaluation a été rendu possible par Ecoscan, outil d’analyse proposé par EcoToolKit et la méticulosité de la procédure prônée par Maeva, qui coordonne le projet DEMO.

L’empreinte carbone ainsi calculée est de de 447.58 tonnes EqCO2, symbolisée par une représentation visuelle sous forme de périmètre géographique

 

Ce diagnostic donne lieu à plusieurs constats :

- Le Grand Mix gère plutôt bien ses déchets.

Sur l’année 2017, la production de déchets du Grand Mix a généré 0,4 tonnes eqCO2 (0,35 via l’incinération des déchets ménagers et 0,5 pour la valorisation des déchets recyclables).

  • PMC : 1300 kg
  • Déchets ménagers : 862,86 kg
  • Compost : 559 kg
  • Equipement électronique : 42,7 kg

Grâce à une politique de réduction des déchets (par exemple, la majorité des bières bouteilles vendues au bar est consignée par le prestataire, achats en vrac) et de tri forte au sein du Grand Mix, intensifiée par l’arrivée d’un compost en 2016, le Grand Mix a recyclé 69% de ses déchets.

Le Grand Mix, au-delà de l’aspect environnemental de sa politique de tri, a soutenu l’inclusion professionnelle locale en confiant le recyclage de certains de ces déchets à une entreprise œuvrant pour la (ré)-insertion professionnelle de personnes en situation d’handicap.

 

- Le Grand Mix n’a pas une consommation énergétique excessive :

Sur l’année 2017, la consommation d’électricité et d’eau a généré 42,59 tonnes eqCO2, soit 10% de l’empreinte carbone totale.

122 MWh ont été consommés (principalement par le système de chauffage et de ventilation de la salle).

14 % de cette énergie proviennent d’un fournisseur d’énergie verte. Le Grand Mix projette dans les années à venir de passer cette consommation de 14% à 100%, mais le Grand Mix n’étant pas propriétaire du bâtiment qui abrite la salle de concert, il n’a que très peu de marge de manœuvre pour réduire la consommation énergétique.

 

- Les transports constituent la plus grande source de pollution dans l’activité annuelle du Grand Mix 

Sur l’année 2017, les transports ont généré 277,25 tonnes eqCO2, soit, 62% de l’empreinte carbone totale.

La majorité de ces tonnes eqCO2 proviennent des déplacements en véhicules à énergie fossile.

1 090 400 kilomètres au total =

- 919 798 kms par le public des concerts et les bénéficiaires de l’action culturelle (84,4%)

- 85 572 kms par les salariés, permanents, extras et intermittents (7,8%)

- 60 148 kms par les artistes (5,5%)

- 24 882 kms pour les bénévoles (2,3%)

La mobilité du public est donc notre défi !

Mais la bonne nouvelle, c’est que 41% de ces kms ont été parcourus en covoiturage. Le Grand Mix va donc dans les années à venir mettre en place des mesures incitatives afin d’augmenter ce score.

En termes de mesures incitatives, l’équipe dirigeante du Grand Mix a pris des mesures afin d’inciter les salariés à moins utiliser leur voiture, que ce soit pour les déplacements domicile-travail (remboursement de l’abonnement de métro à hauteur de son utilisation, indemnisation kilométrique pour les déplacements à pieds et en vélo) ou pour les déplacements professionnels (achat d’un véhicule électrique).

Quant aux déplacements des artistes, la programmation privilégie les artistes en tournée au détriment des « one shot » qui occasionnent des déplacements exceptionnels.

Enfin, le chargé de production essaye d’encourager les déplacements en train (25% contre 75% en van ou tourbus).

Le Grand Mix renouvellera ce genre de diagnostic d’année en année afin d’analyser les progrès effectués pour réduire son empreinte carbone.

 

Merci À Romain d’Incubethic et à Vanessa d’Ecores pour leurs accompagnements.

 

Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

Met steun van het Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling

 

Le diagnostic visait quatre axes :

  • L’énergie
  • Les transports
  • Les achats
  • Les déchets

Le Grand Mix labellisé « Tourisme et Handicap »

Publié le 01/02/2018

Le Grand Mix bénéficie du label Tourisme et Handicap, attribué par le Ministère du Tourisme aux équipements qui respectent la loi sur l’accessibilité et qui garantissent un accès et une circulation facilitées au sein de l’équipement mais aussi à ses abords.

Cette loi sur l’accessibilité date de 1998. Elle fait mention du fait que toute personne qui se trouve dans une situation d’handicap (définitive ou momentanée) doit pouvoir avoir la liberté d’accéder aux services de loisirs en toute autonomie. 

L’accessibilité de tous les publics est au cœur de nos préoccupations au Grand Mix : n’hésitez pas à nous faire des remarques sur nos conditions d’accueil afin de pouvoir les améliorer continuellement.

Retrouvez ici la liste des emplacements de stationnement réservés aux personnes en situation d’handicap.

Le Grand Tri(x)

Publié le 07/12/2017

Le Grand Mix dispose, dans ses différents espaces (salle, backstage, bureaux) de différents bacs afin de trier au mieux les différents déchets.

Aidez-nous à favoriser le recyclage en triant vos déchets lors de votre venue au Grand Mix.

Poubelle grise : déchets non recyclables

Poubelle bordeaux : déchets recyclables : papier, carton, plastique non gras, métal, verre.

Certains espaces du Grand Mix sont équipés de collecteurs pour des déchets spécifiques :

- Bio seaux pour les déchets alimentaires, destinés au compostage. 

- Conteneurs pour le papier, les bouteilles en plastique et les cannettes métalliques, collectés par Elise, société de réinsertion professionnelle qui trie, recycle et valorise les déchets de bureaux.

Stop aux déchets plastiques !

avec dopper

Publié le 28/09/2017

Les salles de concerts DEMO s’engagent à mesurer l'impact environnemental de leurs activités et notamment à réduire leurs déchets plastiques. L’arrivée des gobelets réutilisables dans nos salles fut l’une des premières étapes.

Les petites bouteilles d’eau de 50 cl, largement utilisées par les équipes et les artistes les jours de concerts et notamment sur scène sont la prochaine cible de nos actions : pourquoi conditionner l'eau sous plastique quand celle-ci est disponible au robinet ?

Les partenaires DEMO ont uni leurs forces sur cette question en s’équipant de fontaines d’eau courante, c’est à dire un système directement raccordé au robinet qui filtre et rafraîchit l’eau d’une part, et de gourdes écologiques Dopper, 100% recyclables et sans additifs bpa (Bisphénol A, phtalates) d’autre part.

Désormais, les artistes et les équipes peuvent remplir leurs bouteilles réutilisables avec l'eau de robinet filtré et ce à l'infini, en réalisant des économies et dans le respect de l'environnement !

Le Grand Mix roule à l'électricité

Publié le 10/09/2017

Le Grand Mix, dans le cadre du projet DEMO financé par l’Europe via les fonds FEDER (Fonds Européens de Développement Régional), a réalisé un investissement de taille en achetant une voiture 100 % électrique ! 

La DEMO MOBILE, une Nissan E-NV200 Evalia, permet de rendre « propres » les nombreux déplacements de l’équipe dans les tâches quotidiennes et lors de la production des concerts.

Je composte, tu compostes, nous compostons...

Publié le 20/08/2017

Depuis septembre 2016, le Grand Mix a mis en place une série d’actions pour réduire le volume de ses ordures ménagères : achat de produits en vrac, limitation des emballages individuels et bien sûr compostage !

Le bac à compost qui a élu domicile à l’arrière du Grand Mix récupère les déchets alimentaires compostables des repas de l’équipe et des artistes. Après avoir suivi une formation au compost et s’être fait accompagner par la maître-compost de Côté Compost, l’équipe du Grand Mix est désormais incollable sur la gestion collective d’un compost ; les déchets éligibles, etc.

Prochaine étape : calculer les kilos de déchets recyclés et mettre le bac à compost à disposition des habitants du quartier, afin de propager la pratique.