Aller au contenu principal

Action culturelle

La Fabrique à Chansons avec Tim Placenti

Publié le 11/01/2021

Une belle éclaircie en ce début de 2021, la reprise du projet La Fabrique à Chansons. La classe de CM1 de l'école élémentaire Jules Michelet de Tourcoing a fait la connaissance avec Tim Placenti. Tim, accompagné de sa petite guitare du voyage, est venu inaugurer ce chouette début de projet, qui se clôturera d'ici quelques mois, avec (croisons les doigts) un concert et la réalisation d'un clip. Mais avant de créer la chanson, il faut faire connaissance, trouver un thème, lister tout ce qu'on l'on souhaite exprimer, aborder, etc. Armé de sa craie, Tim a fait un brainstorming de thèmes avec les enfants, pour préparer la prochaine séance fin janvier qui sera le début de création.

Du thème "Fortnite" à "la générosité", un tour de table a permis aux enfants d'exprimer leurs goûts, leurs idées, leurs envies. Un début de projet prometteur entre des enfants et un artiste très impliqués. Une belle dynamique est en marche !

 

La Fabrique à chansons est une opération initiée par la Sacem, en partenariat avec les Ministères en charge de l’Education nationale et de la Culture, Réseau-Canopé et la Fédération des Lieux de Musiques Actuelles (FEDELIMA).

Pochette surprise

Publié le 11/01/2021

 

Soigneuse et détaillée préparation de la belle pochette du conte « Le triangle des Bermudas », dans le cadre d'un projet au centre pénitentiaire de Sequedin mené par les artistes Sophie Sand et Léonie Young.

Un CD, deux posters, et un petit livret retraçant l’histoire écrite à plusieurs mains pour la naissance de ces personnages qui accompagneront les enfants des participants au fil de leur lecture et de l’écoute du CD. Des exemplaires méticuleusement préparés qui arriveront dans les mains des participants et leur famille. Un projet organisé par le Grand Mix et le service des activités en partenariat avec le relais Parents-Enfants. Financé par la DRAC HDF et l’administration pénitentiaire.

 

 

Nos chorales sont toujours actives !

Confinews #4

Publié le 18/12/2020

Contexte sanitaire oblige, les répétitions des Grand Mix Academy Kids & Seniors sont interrompues. Mais il en faut plus pour freiner nos choristes, qui continuent d'échanger et de répéter à distance. Avec en prime, des "backing tracks" enregistrés dans notre studio par les cheffes de choeur et musiciens du projet !

Rencontre avec Nadège Romer et Marine Andrieux, respectivement à la baguette des chorale Seniors & Kids. 

Vous venez au Grand Mix aujourd’hui pour enregistrer des morceaux ?

Marine : En tout, on enregistre 6 morceaux - 2 morceaux communs aux 2 chorales, puis 2 pour les kids, et 2 pour les seniors. Et l'idée est d’avoir des bandes-sons de ces morceaux, ce qu’on appelle des “backing tracks” : l’instrumentation pour travailler les chansons avec les choristes quand on les retrouvera, mais aussi des “voix témoins”, pour qu’ils puissent préparer leur chant. 

Nadège : D’ordinaire, on ne rencontre les musiciens qu’en fin d’année, lors des répétitions au mois de mai à l’approche de la Guinguette (concert de restitution sur la scène du Grand Mix). Les morceaux sont adaptés pour 3 musiciens (guitare, basse batterie), alors qu’ils sont souvent créés à l’origine pour plus d’instruments. Du coup, les choristes découvrent ces nouveaux arrangements en mai, et on doit s’adapter très vite à l’approche du concert. 

Et d’habitude, le fait de travailler avec la voix originale d’une chanson peut rendre les choristes assez dépendants de cette voix, et diminuer le degré d’autonomie. Parfois, on retrouve les bandes-sons des morceaux (format karaoké) quand ce sont des tubes. Mais sur des morceaux moins connus, on ne peut pas les trouver. L’enregistrement qu’on fait aujourd’hui a donc plein d’avantages. Ce sera un outil de grande qualité, qui nous permettra de travailler finement plusieurs mois en avance. 

Marine : Ca nous permet aussi de nous retrouver entre cheffes de chœur, pour se mettre d’accord sur les voix et les arrangements, beaucoup plus tôt que lors des années précédentes. C’est hyper bénéfique pour notre duo de travail. 

Comment travaillez-vous ces nouveaux arrangements avec les musiciens ?

Nadège : Ça dépend des cheffes de chœur, certaines préparent beaucoup de notes, quand moi je préfère créer dans la rencontre. Pour les instrus, je me projette toujours dans le live, en imaginant les 30 voix des choristes. 

Marine : Dans la chorale kids, les enfants sont à fond, ils écoutent le CD à la maison et dévorent les versions originales des groupes. Donc ce n’est pas évident pour eux de se repérer dans de nouveaux arrangements. L’avantage de cet enregistrement est qu'on peut travailler une structure précise avec les musiciens, où les enfants se sentiront à l’aise. Et ils auront le temps de s’habituer à ces nouveaux arrangements, et de se détacher des versions originales. 

 

 

Quels éléments précis adaptez-vous par rapport aux versions originales ?

Marine : On adapte souvent la tonalité.

Nadège : Parfois le tempo.

Marine : Et bien sûr les plages d’instruments changent aussi. Par exemple, sur le morceau “Fou” de l’Impératrice, il y a beaucoup de plages de synthés, et dans notre adaptation,  elles sont reprises par Greg à la guitare. Nos musiciens sont très forts car ils arrangent très vite les morceaux avec leurs instruments, tout en gardant la même intention et les mêmes couleurs musicales. 

Ces reprises sont donc plutôt fidèles aux versions originales ?

Nadège : Oui, les reprises sont plutôt fidèles cette année. Mais on doit bien sûr les adapter au nombre de musiciens, comme sur une reprise de Stereolab (French Disco) où on ne peut pas reprendre tous les synthés et toutes les guitares, mais se recentrer sur les harmonies. Et certaines mélodies instrumentales seront reprises par les choristes en plusieurs voix.  

Marine : Comme on fait chanter des chœurs, les choristes ne peuvent pas chanter comme une voix “lead” au micro. Il y a un énorme travail autour d’un son de groupe, autour de la diction pour qu’on comprenne bien les paroles. Il faut aussi adapter les graves et les aigus … 

Nadège : On doit aussi travailler des scénarios. Par exemple, sur “Minouche” de Rachid Taha, on doit adapter la chanson à des enfants et des seniors. Comme si on se créait un petit film autour de l’interprétation du morceau. 

 

 

Comment travaillez-vous avec les choristes seniors et kids en plein confinement ?

Nadège : Pour les seniors, on adapte les répétitions au format visioconférence. Lors du premier confinement, les visios étaient surtout des rencontres pour garder le lien, mais pour ce second confinement, on est prêt à l’adaptation. Même si sur les 34 seniors, 17 n’ont pas accès à l’informatique ou ne sont pas du tout à l’aise avec ces outils. En moyenne, on est entre 10 et 15 par visio-répétition. Et dans tous les cas, ce serait complexe pour moi de dépasser ce nombre de participants. 

Le fonctionnement est totalement différent : le travail en chœur n’est techniquement pas possible, donc je fais développer la voix des choristes de manière individuelle. Pour apprendre à assumer sa voix toute seule, hors du groupe. Quand on se retrouvera en collectif, ça marquera le son du groupe. En visio, on travaille donc sur des choses très simples, par exemple sur 2 phrases d’une chanson. Chacun peut donc chanter 2 phrases en répétition, en jouant sur les micros ouverts et fermés. Ces exercices permettent de travailler l’autonomie, et les choristes ont l’occasion de travailler une nouvelle forme d’écoute des autres. Et moi, je peux donner des conseils très précis, adaptés à chaque voix. 

Les premières séances étaient très laborieuses, mais les choristes se sont adaptés, ils ajustent leur micros et la convivialité est toujours présente. Je me suis aussi adaptée, dans la manière de me filmer, et de garder un rituel d’échauffement. 

Et du côté des kids ?

Marine : Pour les enfants, c’est compliqué de partir sur de la visio : le droit à l’image, l’accès à l’ordinateur familial, la concentration derrière un écran. On a donc choisi de travailler sur un nouvel outil : un padlet. Tous les enfants y ont accès, ainsi que l’équipe du Grand Mix et de La Maison (MJC-CS du Virolois). Dans ce padlet, on a créé plusieurs rubriques pour les kids : une playlist avec tous les morceaux, des guides de voix, des vidéos d’échauffement, des jeux vocaux sans qu’il y ait obligation de s’enregistrer … 

L’idée est simplement qu’ils puissent continuer à chanter, même sur des morceaux hors-chorale. Je vais collecter leurs bouts d’impros pour en faire une “chaîne de voix”. Le lien des familles continue aussi via le Grand Mix, et j’ai eu de bons retours mail de quelques parents !

 

 

 

Quelques extraits du répertoire de nos chorales

- Minouche // Rachid Taha

- Fou // L'impératrice

- La fête noire // Flavien Berger

- Calypso Rose // Calypso Blues

- Stereolab // French Disco 

- Revolver // Get Around Town

 


Des nouvelles des choristes seniors. Car en plus d'avoir une voix ... ils ont aussi une belle plume !

"Comme chaque lundi nous allons nous retrouver
retrouver notre chef de coeur, 
son énergie et sa bonne humeur communicative
nous retrouver entre choristes pour un laborieux tour de chant
car la technique a ses contraintes et ses limites
mais quel plaisir de se retrouver, chanter "Minouche"
et partager un moment de complicité.
a lundi prochain. "

Philippe 


"Un lundi après-midi « comme avant » ou presque pour la chorale

Confinée mais pas résignée au silence, la chorale Pop Rock Senior du Grand Mix résiste...

Nadège, notre cheffe de cœur a envoyé à chaque choriste un mail pour convenir d'un rendez-vous hebdomadaire sur l'application audio-vidéo ZOOM.

Connectés, chacun de notre côté, dans notre chambre, bureau, salon, balcon, la chorale se reforme en petites icônes animées. Les micros sont activés. Nadège, au centre, nous attend avec un grand sourire. Les retrouvailles sont chaleureuses mais brèves. Nous devons nous préparer pour le grand concert du printemps et être prêt(es) pour le challenge de la rencontre avec la chorale Kids du Grand Mix.

Après un échauffement des corps et des voix Nadège, experte en technologie, nous fait écouter les morceaux et visionner les clips des artistes choisis. Les paroles des chansons sont collées sur nos « chats » afin de faciliter la prononciation et mémoriser l'écrit. Les textes sont découpés et attribués à chaque participant. Ça y est nous allons chanter... C'est là que tout change : nous sommes seul(e) devant notre écran ! Tout le monde nous entend ! L'horreur... Il y a des erreurs de tonalité, des cafouillages de mots, des rythmes bancals et aussi des rigolades. On s'écoute mutuellement... Chaque choriste essaie et réessaie de chanter mieux mais la séance se termine. Nadège nous félicite et assure que nous progressons de jour en jour. Elle nous rassure.

C'était une bonne séance. Rendez-vous lundi prochain dans le respect des règles sanitaires."

Christiane


"Un petit mot avant la dernière séance de l’année.

Dès le début du deuxième confinement Nadège a proposé de suite des séances visio.

Quel BONHEUR !

Ce qui est admirable c’est comment Nadège a de suite mis à profit l’expérience du premier confinement.

Les séances ont de suite été fructueuses, grâce à tout le travail que  Nadège fait en amont, et tout cela avec un réel objectif : le concert de 2021.

Ces séances du lundi sont de véritables cadeaux grâce à tous les ingrédients offerts par Nadège qui sont : son dynamisme, sa bonne humeur, son sérieux, ses exigences, ainsi que le cadre clairement défini....tout cela rend ces moments porteurs de Vie.

Quand l’écran s’éteint je me sens dynamisée et joyeuse.

Quel Bonheur dans cette période difficile de pouvoir bénéficier de la générosité d’une super chef de chœur !

C’est vraiment une belle personne !

Ce petit mot est très personnel mais il reflète bien le ressenti des personnes avec qui j’ai pu partager, mon seul regret c’est que nous ne soyons pas plus nombreux, ils ne savent pas ce qu’ils perdent !"

Noëlle 


"Le lundi à Boily, pour le moment
C'est plutôt compromis
Alors on se débrouille le lundi
On se retrouve comme on peut, sur l'ordi

Comme on a pas tout le monde sur les ondes
On s'appelle, on prend des nouvelles
On garde le lien, c'est ça qui est bien
On s'organise pour les vocalises

Nadège nous guide pour les arpèges
On peut gravir tout les sommets
Avec Nadège, même sous la neige
Elle a du coeur, notre cheffe de choeur
La voire sourire, c'est que du bonheur

Qu'importe si on ne mélange plus nos voix
Bientôt, c'est sur, on se retrouvera
En attendant, soyez en sur,
On est toujours bel et bien là

Yeah ! La chorale garde le moral
Une décennie, ça ne s'invente pas
Au Grand Mix, sous les sunlights
Avec les kids, on reviendra
En attendant, Youpi ! Tralala..."

Véronique

 

ET NOS KIDS ?

Du côté de la Chorale Kids, un padlet a été créé, afin de garder le lien entre Marine et les jeunes choristes. Un chouette outil pour avoir à portée de clic des jeux, des voix, des vidéos d'échauffements vocaux, et pleins d'autres choses. Ce padlet est à retrouver juste ici : https://padlet.com/ninejacquet/choraleKIDS

Loud'Her et Sophie Sand sur les bancs du lycée

4 décembre 2020

Publié le 09/12/2020

 

 

L'artiste Sophie Sand, accompagnée de Pauline & Elise, de l'association LOUD'HER, ont été faire un tour au Lycée Colbert le 2 et 3 décembre derniers.

Dans le cadre du projet Parcours de découverte au Lycée, les élèves ont préparé une interview fort bien ficelée pour échanger avec Sophie, Elise et Pauline sur la place des femmes dans le milieu des musiques actuelles. Comportements sexistes, chiffres, anecdotes, parcours et expériences, de nombreux sujets ont été abordés pour évoquer ce vaste sujet.

Sophie est revenue sur son métier, sa création, son expérience en tant qu'artiste dans ce milieu encore majoritairement masculin.

Elise et Pauline ont pu parler des valeurs et des actions de l'association, qui grandit de plus en plus, et qui oeuvre à plus de présence et de visibilité des femmes dans les Musiques Actuelles.

Deux interventions très riches de sens, d'informations et de récits. Voilà de quoi nourrir une future émission de radio réalisée par les lycéens d'ici quelques jours, avec l'accompagnement de la journaliste Leila Khouiel. Une émission qui sera, à n'en point douter de qualité !

 

 

Dans le cadre des ateliers artistiques proposés par l'académie de Lille (DAAC) et la DRAC des Hauts-de-France.

Le triangle des Bermudas

20 octobre 2020

Publié le 20/10/2020

Depuis plusieurs semaines, il se passe des choses au sein des murs du centre pénitentiaire de Sequedin. Léonie Young et Sophie Sand ont mené des ateliers pour réaliser un conte, produits par des papas pour leurs enfants. Tout au long de ces semaines , ils ont créé des personnages , un univers, forts d’une confiance en eux et envers les deux artistes.  Mais ils ont également construit et imaginé des posters pour illustrer ce conte. Pour sublimer tout ce travail de création onirique, les participants ont posé leurs voix , incarnant différents personnages , pour donner vie à leurs textes. Ainsi, un CD , deux posters , un livret retraçant l’histoire, tout va être donné aux enfants. Les participants auront également un exemplaire.

L’enregistrement audio n’est pas disponible sur internet, pour des raisons de droit de diffusion. Mais il est possible de jeter un œil aux illustrations du conte et des extraits du livret.

Dans ce conte, on y parle d’ours polaires, de navires , de pingouins en baptême de l’air. On y explore un monde imaginaire. A travers ce conte, c’est aussi explorer et maintenir les liens familiaux, dans un projet où le collectif a aussi pris une place particulière.

 

Textes : Sophie Sand (musicienne).

Illustrations  : Léonie Young (plasticienne). 

 

Projet organisé par le Grand Mix et le service des activités en partenariat  avec le relais Parents-Enfants.

Projet financé par la DRAC Hauts de France et la direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille. 

Une reprise chantée et masquée

5 octobre 2020

Publié le 16/10/2020

 

Distanciation, fenêtres ouvertes, masques spéciaux pour chanter, tout est soigneusement mis en place pour permettre à nos Seniors Choristes de continuer, malgré quelques contraintes, à se retrouver tous les lundis. Par demis groupes, ils se retrouventau centre social Boilly du quartier de l'Epidème, pour explorer les nouvelles chansons de leur répertoire tout neuf.

Ce ne sont pas toutes ces contraintes qui vont les empêcher de s'échauffer, de chanter et surtout, de prendre plaisir en restant fidèle à ce rendez-vous hebdomadaire installé depuis des années.

Chorale Kids, ça continue !

30 septembre 2020

Publié le 12/10/2020

 

 

 L'énergique Chorale Kids continue ses répétitions, avec le respect des consignes sanitaires, en compagnie de Marine Andrieux, leur cheffe de choeur ! Les kids commencent à s'approprier les chansons, paroles en main, après un échauffement hebdomadaire dynamique dès 10 heures. Un chouette programme qui sera en pause le temps de prendre des vacances bien méritées !

 

Projet en partenariat avec La Maison du Virolois et le conservatoire de Tourcoing. 

Quand les corps raisonnent et dansent, la dernière.

10/09/2020

Publié le 09/10/2020

Aujourd’hui nous avons clôturé notre beau projet « quand les corps raisonnent et dansent » en partenariat avec Le Gymnase – CDCN de Roubaix au Centre Hospitalier de Wattrelos avec la danseuse Juliana Béjaud et la musicienne Lena Deluxe.  

Bravo à tous pour ces moments magiques et inoubliables.  

Projet financé par la Drac Hauts de France et l’ARS. 

Nouvelle promotion de la chorale kids

16/09/2020

Publié le 16/09/2020

Première séance de la nouvelle chorale kids ce mercredi 16 septembre.

Les kids étaient tous au rendez-vous autour de Marine Andrieux leur cheffe de chœur.  

Dans le respect des gestes barrières mais surtout dans la bonne humeur cette nouvelle promo s’annonce ROCK’N’ROLL !  

Il reste quelques places disponibles !  

Projet en partenariat avec La Maison du Virolois et le conservatoire de Tourcoing. 

La fresque qui clôture le projet

Publié le 30/06/2020

 

Ces derniers jours, l'artiste Amose a clôturé le projet PEPS, en réalisant une très belle fresque sur l'un des murs du lycée d'Halluin. En compagnie des lycéens, Amose a pu apporter à cette imposante toile dure de 3 mètres sur 14 une fière allure, qui offrira une belle vue à l'équipe et aux élèves du lycée Saint Exupéry. 

Le mot SOLIDARITE, choisi par les élèves, inspirés par cette période maussade du Covid-19, s'affiche à présent sur le mur, dont tout le monde pourra profiter durant beaucoup d'années scolaires.

Le dispositif PEPS (Parcours d’Education, de Pratique et de Sensibilisation) est organisé par le Grand Mix, en partenariat avec le lycée Saint Exupéry d'Halluin, et porté par la Région Hauts-de-France