Aller au contenu principal

Culture Justice

Pochette surprise

Publié le 11/01/2021

 

Soigneuse et détaillée préparation de la belle pochette du conte « Le triangle des Bermudas », dans le cadre d'un projet au centre pénitentiaire de Sequedin mené par les artistes Sophie Sand et Léonie Young.

Un CD, deux posters, et un petit livret retraçant l’histoire écrite à plusieurs mains pour la naissance de ces personnages qui accompagneront les enfants des participants au fil de leur lecture et de l’écoute du CD. Des exemplaires méticuleusement préparés qui arriveront dans les mains des participants et leur famille. Un projet organisé par le Grand Mix et le service des activités en partenariat avec le relais Parents-Enfants. Financé par la DRAC HDF et l’administration pénitentiaire.

 

 

Le triangle des Bermudas

20 octobre 2020

Publié le 20/10/2020

Depuis plusieurs semaines, il se passe des choses au sein des murs du centre pénitentiaire de Sequedin. Léonie Young et Sophie Sand ont mené des ateliers pour réaliser un conte, produits par des papas pour leurs enfants. Tout au long de ces semaines , ils ont créé des personnages , un univers, forts d’une confiance en eux et envers les deux artistes.  Mais ils ont également construit et imaginé des posters pour illustrer ce conte. Pour sublimer tout ce travail de création onirique, les participants ont posé leurs voix , incarnant différents personnages , pour donner vie à leurs textes. Ainsi, un CD , deux posters , un livret retraçant l’histoire, tout va être donné aux enfants. Les participants auront également un exemplaire.

L’enregistrement audio n’est pas disponible sur internet, pour des raisons de droit de diffusion. Mais il est possible de jeter un œil aux illustrations du conte et des extraits du livret.

Dans ce conte, on y parle d’ours polaires, de navires , de pingouins en baptême de l’air. On y explore un monde imaginaire. A travers ce conte, c’est aussi explorer et maintenir les liens familiaux, dans un projet où le collectif a aussi pris une place particulière.

 

Textes : Sophie Sand (musicienne).

Illustrations  : Léonie Young (plasticienne). 

 

Projet organisé par le Grand Mix et le service des activités en partenariat  avec le relais Parents-Enfants.

Projet financé par la DRAC Hauts de France et la direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille. 

Quand la Musique s’invite aux centres pénitenciers de Sequedin et d’Annoeullin

Publié le 17/01/2020

Du 2 au 5 décembre 2019, les centres pénitenciers de Sequedin et Annoeullin ont pris des airs de salle de concert. Dans le cadre du dispositif culture et justice, le Grand Mix a élaboré un programme tout en musique pour les centres pénitenciers, en proposant des ateliers de sérigraphie et un concert sur toute une semaine. 

La semaine a débuté par un atelier autour de la sérigraphie animé par l’artiste Amose, spécialiste de la peinture murale et de la sérigraphie. Lors de cet atelier, les participant.es ont pu mettre à profit leur sens de la créativité pour créer leurs propres cartes postales, qu’ils enverront par la suite à leurs proches. 

La semaine s'est poursuivie par le concert du groupe PLDG à la prison de Sequedin mercredi 4 décembre. Le Groupe PDLG lillois, composé du beatboxer/beatmaker Mystaw et du chanteur/rappeur Al20, a fait vibrer les murs de la prison. Grâce aux rythmes grooves et entêtants de leur musique, et à l’énergie des deux artistes, nos participant.es ont esquissé quelques pas de danses. Le concert s’est clôturé en beauté par un open mic improvisé. Avec la complicité de Mystraw, véritable boîte à rythme humaine, les participant.es les moins timides se sont emparés du micro pour chanter leurs chansons préférées.

Un grand merci aux artistes, ainsi qu’au personnel encadrant des deux centres pénitenciers, et au dispositif Culture/ Santé pour avoir permis la réalisation de ces beaux projets. 

Chants du monde à la Maison d'arrêt Lille-Sequedin

& Rencontre avec la Chorale Seniors

29 octobre 2018

Publié le 31/10/2018

Dans le cadre du dispositif Culture et Justice, porté par le ministère de la Justice et celui de la Culture, Le Grand Mix intervenait la semaine dernière à la Maison d'arrêt de Lille-Sequedin pour y proposer un atelier Chants du Monde.

Mené par Nadège Romer, cheffe de choeur de la Chorale Seniors du Grand Mix, l'atelier a notamment permis aux participants de renouer avec leur pratique artistique. Entre deux échauffements de voix, les participants ont chaque jour collectivement travaillé plusieurs chants qu'ils ont ensuite présenté lors d'un concert au sein-même de la Maison d'arrêt à l'issue du projet. 

Egalement à l'affiche de cet après-midi chantant : la Chorale Seniors du Grand Mix, invitée pour l'occasion à partager quelques morceaux de son nouveau répertoire. The Stooges, Orelsan et Rag'n'Bone Man ont ainsi composé la bande originale d'une semaine animée par la rencontre, l'émotion, l'humour, les voix et les solos de breakdance (oui !).

 

Interventions à la prison d'Annoeullin

Mardi 3 juillet 2018

Publié le 03/07/2018

Cette semaine, le Grand Mix intervient au Centre Pénitentiaire d'Annoeullin. 

Un binôme d'artistes hors du commun a été composé pour l'occasion avec l'illustrateur Amose et l'auteure-compositrice Lena Deluxe. 

Le but de l'atelier est de fabriquer des cartes postales en sérigraphie avec Amose puis d'y écrire des textes avec Lena Deluxe pour qu'ensuite les participants puissent les envoyer à leurs proches.  

Toute la semaine, les illustrations des cartes postales seront travaillées avec Amose, puis un atelier de sérigraphie sera installé au sein même de la prison pour que les participants puissent eux mêmes imprimer leurs cartes et enfin écrire avec Lena Deluxe dessus des textes destinés à leurs proches (enfants, familles, amis etc.). 

Nous sommes très heureux de mener à bien ce projet qui nous tient beaucoup à coeur grâce notamment au dispostif Culture-Justice. 

La Chorale Seniors au centre pénitentiaire d’Annœullin

16 février 2018

Publié le 01/03/2018

Emploi du temps chargé pour la chorale Seniors. Après une séance photo et un concert à Armentières, la joyeuse troupe enchainait avec un concert participatif au centre pénitentiaire d’Annœullin.

Dès le matin, quelques détenus ont participé à un atelier de chant avec Nadège Romer, chef de chœur de la chorale. Après des échauffements de voix, les participants ont choisi de travailler le morceau « Human » de Rag’n’bone Man. Une chanson universelle que les apprentis-choristes connaissaient tous, et dont certains fredonnaient déjà les paroles.

Après l’atelier, place au concert avec la chorale Seniors. Un moment aussi touchant qu’étonnant pour le public, qui découvrait un répertoire de morceaux bien éloigné de ce qu’on pourrait attendre d’un chœur de personnes âgées. Du rageur « I wanna be your dog » d’Iggy Pop à l’impromptu « I fought the law » des Clash, la chorale était en grande forme. Les détenus ayant participé à l’atelier ont même pu rejoindre les choristes sur scène, sous l’œil mi-amusé mi-impressionné du public. Un chouette moment de partage intergénérationnel entre les détenus et les choristes, qui ont pu échanger à la fin du concert.

Merci à l’équipe du SPIP, au personnel du centre pénitentiaire et aux détenus  pour cet accueil chaleureux !

Portraits chantonnés à la maison d'arrêt d'Annoeullin

Mardi 19 décembre 2017

Publié le 19/12/2017

Actuellement le Grand Mix mène un projet avec la maison d'arrêt des hommes et la compagnie ON OFF. 

Durant 3 séances, une artiste de la compagnie accompagne 6 participants pour qu'ils réalisent leurs portraits chantonnés. 

Ces portraits sont l'occasion de chanter, de raconter, de se raconter à travers une chanson importante dans le parcours de chacun. De Jul au Petit quinquin en passant par de la musique traditionnnelle roumaine, chacun a pu raconter une partie de sa vie et de son histoire. 

Les morceaux seront ensuite enregistrés et chacun se verra remettre le CD de son morceau lors d'une fête de Noël pendant laquelle nous accueillerons également le spectacle Ch'ti Lyrics de la compagnie. 

Ce beau projet renforce la confiance en soi, l'écoute de soi et des autres, permet de partager un héritage musical et culturel à travers une activité originale, divertissante et souvent très émouvante. 

Merci à la compagnie ON OFF, aux travaillleurs du SPIP et du service des activtés, au dispositif Culture-Justice et aux participants qui n'ont pas hésité à se livrer pour faire de ce moment un souffle collectif et durable. 

Noël à la maison d'arrêt de Sequedin

19 décembre 2017

Publié le 19/12/2017

Aujourd'hui c'est Noël avant l'heure à la maison d'arrêt des femmes de Sequedin. En effet, suite à l'atelier mené par l'artiste Sarah du groupe June Bug, les CD avec les morceaux réalisés lors de cette rencontre vont être remis aux participantes pour qu'elles puissent enuite les offrir à leurs familles pour Noël. 

Merci encore à Sarah et Beryl du groupe June Bug, à toute l'équipe du SPIP et du service des activités, au dispositif Culture-Justice et surtout aux participantes pour la beauté de cet atelier. 

June Bug à la maison d'arrêt des femmes de Sequedin

28 novembre 2017

Publié le 28/11/2017

June Bug intervient cette semaine à la maison d'arrêt des femmes de Sequedin autour d'un atelier d'écriture.

Six participantes ont travaillé sur des textes destinés à un enfant, un parent ou même à un ami.

Un texte commun est également en cours d'écriture. Voici un court extrait de "Rêve de liberté" :

Mon avenir est de vous faire sourire, vous voir grandir et vous épanouir est mon unique désir. 

Les participantes vont enregistrer leurs textes qui seront ensuite mixés et gravés sur des CDs qu'elles pourront offrir à leurs proches pour les fêtes de fin d'année. 

Un concert de June Bug avec restitution des textes des participants qui le souhaitent en première partie clôturera le projet. 

Saso tout en douceur

7 décembre 2016

Publié le 07/12/2016

Durant une semaine, l’artiste Saso (Sophie Sand) a mené un atelier à la maison d’arrêt des femmes de Sequedin.
Cet atelier d’écriture a permis aux huit participantes d’écrire chacune un texte à leurs proches, le tout mis en musique par Saso. Les enfants pour certaines, la maman ou le papa pour d’autres ou encore l’amoureux étaient les destinataires de ces confessions.
Les textes ont ensuite été travaillés en studio pour que plusieurs CD soit remis aux participantes qu’elles pourront offrir à leurs proches pour Noël.
Un concert de Saso a eu lieu en fin de projet pour permettre aux participantes de présenter leurs textes devant les autres femmes et aussi découvrir l’univers magique de Saso.
Ce projet tout en douceur a laissé ces femmes, ces mamans, ces « enfants » s’exprimer, s’excuser et se libérer.
Merci à toutes, merci à Saso, Fredéric L’homme et tous les personnels de la maison d’arrêt sans qui nous ne pourrions pas mettre en place des projets aussi forts et émouvants.