Musiques brutes & handicap

Le début du projet

En février 2019, une résidence musicale s'est tenue à l’Institut Médico-Professionnel Le Roitelet de Tourcoing (antenne locale de l’association Les Papillons Blancs) dans le cadre d’un projet autour des musiques brutes et du handicap. 

Aux baguettes de ce projet, Franq De Quengo, musicien et fondateur du festival de musiques brutes Sonic Protest. "Chacun a appréhendé les instruments à son rythme [...] on n'est pas là pour gommer les singularités de chacun mais au contraire pour les mettre en valeur". 

Accompagné de Julien Bancilhon et Benoit Poulain, musiciens et luthiers, il a guidé les participants dans cette semaine d'atelier et d'exploration vers une pratique de la musique sensorielle et intuitive. 

Après avoir rassemblé une multitude d’objets de récupération allant d’anciennes boites de conserves à des éléments plus incongrus comme des grilles de radiateurs, six jeunes artistes ont inventé des instruments hybrides en utilisant la lutherie sauvage, aidés par nos intervenants.

Six jeunes de 13 à 18 ans ont ainsi œuvré à la réalisation de guitares, basses, percussions, kalimbas ou encore xylophones géants à partir d'objets de récupération, boites de conserve ou même grilles de radiateurs. Assisté.e.s par l’artiste plasticienne Laure De Quengo, les jeunes ont ensuite personnalisé leurs instruments en utilisant diverses techniques telles que la pyrogravure. La semaine a pris fin avec des ateliers de pratique de ces instruments hors du commun. 

Cette résidence se poursuivra en avril. Le prochain objectif sera de trouver un nom de scène à cette nouvelle formation musicale et de continuer à composer avant de se présenter sur scène lors de l’inauguration du Grand Mix. Et pour rester pro jusqu’au bout, les jeunes apprendront également à réaliser leurs propres supports de communication !

Merci à la DRAC Hauts-de-France pour son soutien.

Retrouvez ici un article de La Voix du Nord sur ce projet.